Salif Keita (& les Ambassadeurs)
(Mali)

Djembe
Biographie
Salif Keita entame sa carrière de chanteur professionnel en 1970, quand il devient le chanteur d'un des deux principaux orchestres au Mali, le Rail Band. Cet orchestre, qui joue au buffet de la gare ferroviaire de Bamako, était l'un des premiers orchestres modernes utilisant les traditions musicales maliennes. En 1973, Salif change d'orchestre et intègre l'autre grand orchestre nommé les Ambassadeurs du Motel de Bamako, un orchestre considéré plus moderne dans son approche musicale. En 1978, le groupe change de nom en Ambassadeurs Internationaux quand les principaux membres s'installent à Abidjan, dans la volonté de pouvoir enregistrer dans des studios modernes et de conquérir une audience internationale.

En 1984, Salif décide de s'installer en France pour commencer une carrière solo. Son premier album solo, l'excellent « Soro » a fait rage parmi les amateurs de musique. L'album est considéré comme une référence d'innovation dans la musique africaine par son niveau de production (l'album a été produit par François Bréant), et par son mélange inédit de belles mélodies africaines bien élaborées par sa voix extraordinaire et l'instrumentation moderne voire électronique. Les albums qui suivent, partagent sa modernité mais manquent un peu l'inspiration africaine.
Au début du nouveau millénaire, Salif rentre à Bamako où il enregistre un album en semi-acoustique « Moffou », qui est vu comme une référence. Salif crée un club annexe centre culturel, et y ajoute un studio d'enregistrement, qui porte également le nom Moffou. Les albums qui suivent, à savoir « M’bemba » et « La différence » ont ce même mélange de compositions pleines de mélodies, des instruments acoustiques et la voix unique et puissante de Salif Keita.

Cette voix, on l'aurait peut-être jamais entendu si la tradition aurait été respecté : né dans une famille de nobles, qui, de surcroit, descend en ligne directe de la dynastie Keita (au pouvoir de l'Empire du Mali 12ème siècle jusqu'au début du 17ème siècle), Salif n'avait pas le droit de chanter. En plus, étant né albinos, signe de mauvais sort mais aussi de pouvoirs occultes dans la culture mandingue, il est souvent seul et écarté. Il cherche la consolation dans la musique et sa guitare. Depuis ses premiers succès, tel que « Mandjou » (1978), pour lequel le président guinéen Sekou Touré le décore dans l'Ordre National de la Guinée, jusqu'à ses rencontres avec Wayne Shorter, Joe Zawinul, Carlos Santana et bien d'autres, on ne peut qu'être content que cette tradition soit brisée.


Salif Keita
   Salif Keita   




Musiciens dans l'album Mandjou (1978):
Kanté Manfila chef d'orchestre, guitare solo
Cissoko Moussa saxophone (alto-tenor)
Traoré Kabine (Tagus) trompette
Salif Keita chant
Ousmane Dia chant
Sambou Diakité chant
Nouhoun Keita batterie
Invités:
Ousmane Kouyaté guitare
Sekou Diabaté basse
Cheikh Smith orgue

Né : 25 août 1949, à Djoliba (40km sud de Bamako, au bord du fleuve Niger)
Style : Musique mandingue, traditionnelle, tradi-moderne et moderne




Discographie
Titre  Année   Maison de disques   Remarques 
Un autre blanc 2018  Salif Keita/ Naïve (a Believe SAS Division) Sortie prévue le 26 octobre
Talé 2012  Emarcy / Universal Music
La différence 2009  Emarcy / Universal Music Les bénéfices de l'album sont versés
à la fondation SOS Albinos
20th Century Masters 2007  Universal Music The Millennium Collection
M’Bemba 2005  Emarcy / Universal Music
Remixes from Moffou 2004  Universal Music France
The Best of the Early Years 2002  Wrasse Records WRASS 083 Compilation, incluant des morceaux avec le Rail Band
Moffou 2002  Universal Music France 016 906-2
Golden Voice : The Best of Salif Keita 2001  Wrasse Records WRASS 059 2CD Compilation
Papa 1999  Metro Blue/ Capitol Records 499070-2
Sosie 1997  MS Verdenshjørnet DKMS 9600 "chansons" françaises
Folon 1995  Mango CDIM 1108
69-80 1994 Sonodisc CD 74646 Compilation 1969-80
The Mansa of Mali...A Retrospective 1994 Mango 20849-2 Compilation 1987-93 plus Mandjou (1978)
L'Enfant Lion 1993 Island Musique du film l'Enfant Lion, par Patrick Grandperret
Amen 1991 Mango 261694
Ko-Yan 1989 Island 259850
Soro 1987 Island / F: Pathé Marconi EMI (LP) Egalement sur Sterns STCD 1020 (UK) / Mango CCD 9808
Albums avec les Ambassadeurs internationaux:
Rebirth 2015  World Village CD (4-track EP)
Tounkan / Mana Mani 2010  Universal Music/Emarcy 2CD compilation
Mandjou / Seydou Bathily 2010  Universal Music/Emarcy 2CD compilation
Classics Titles 2006  Cantos Compilation CD
Tounkan 1984 Celluloid CEL 6717 LP
Primpin 1983 Celluloid CEL 6640 LP
Djougouya 1982 AS Records AS 008 Egalement sur Celluloid CEL 6635
Mandjou 1978 Badmos BLP 5040 Egalement sur Celluloid CEL 6721 (1984)
Albums avec les Ambassadeurs du Motel:
Vol. 2: Les Ambassadeurs Du Motel De Bamako 1977 Sonafric SAF 50031 LP
Vol. 1: Les Ambassadeurs Du Motel De Bamako 1977 Sonafric SAF 50030 LP
Les Ambassadeurs Du Motel 1976 Sonafric SAF 50.014 LP
Albums avec Manfila Kanté:
Salif Keïta & Kanté Manfila -
The Lost Album
2005 Cantos Compilation, avec 3 titres inédits composés
par Kemo Kouyaté
Dans l'authenticité, Vol.2 1979 Badmos BLP 5032 LP
Dans l'authenticité, Vol.1 1979 Badmos BLP 5031 LP

Page added February 1998